Le cloud est dorénavant une réalité pour de nombreuses entreprises. Beaucoup ont fondé leur stratégie cloud sur un mythe celui qu’un seul fournisseur cloud pouvait répondre à tous leurs besoins.

Cependant, aujourd’hui, 76 % des entreprises* utilisent deux fournisseurs minimum. Pour comprendre pourquoi un tel virage à 180 degrés, voici une liste non exhaustive des avantages et inconvénients des stratégies cloud unique et multi-cloud.

Pour en savoir plus, découvrez le livre blanc “Multi-cloud, enjeux et bénéfices : pourquoi faut-il y penser dès à présent”.
Découvrez le livre blanc “Multi-cloud, enjeux et bénéfices : pourquoi faut-il y penser dès à présent”.

Cloud unique : gestion simplifiée mais dépendance maximale

Les avantages :

  • Complémentarité des services. Tous les produits et services d’un même fournisseur sont évidemment compatibles entre eux, permettant ainsi une intégration rapide et facile ;
  • administration. Il est plus simple de gérer un seul compte fournisseur que plusieurs ;
  • sécurité. Limiter les échanges de données entre fournisseurs réduit le risque de failles de sécurité ;
  • crédits gratuits. Régulièrement les fournisseurs cloud, principalement les plus grands tels qu’Amazon, Google ou Microsoft, proposent des crédits gratuits permettant de créer son architecture "sans payer".

Les inconvénients :

  • Dépendance. S'appuyer sur un seul fournisseur crée une forte dépendance à celui-ci. Les décisions prises par le fournisseur (tel est le cas, par exemple, pour la hausse de prix annoncée par Google), peuvent avoir des conséquences directes votre business ;
  • produits limités à ceux du fournisseur. En complément du point précédent et concernant le catalogue produit, il est très compliqué d'associer un produit externe au fournisseur cloud principal. Vous êtes donc “obligé” de n’utiliser que les produits du catalogue de ce dernier ;
  • verrouillage (lock-in). D’après l’étude publiée par Holori, les frais prévus pour transférer ses données d’un fournisseur à l’autre sont plus ou moins conséquents (de 0€ chez Scaleway à 6 150€ chez Alibaba pour 50 TB de données). La migration peut rapidement devenir très coûteuse, créant un sentiment désagréable d’emprisonnement pour le consommateur ;
  • recrutement difficile. Aujourd’hui, des développeurs spécialisés et certifiés sont rares et très difficiles à trouver.

Multi-cloud : liberté de choisir et ultra-personnalisation de votre architecture

Les avantages :

  • Indépendance. En construisant une infrastructure multi-cloud, vous n’êtes plus dépendant d’un seul fournisseur. Vous avez le choix de rester ou de partir selon votre degré de satisfaction et vos besoins ;
  • liberté de choix. Dorénavant, le choix d’un produit ou service ne sera plus guidé par le catalogue de votre fournisseur cloud, mais plutôt par votre besoin spécifique. Il est maintenant possible de choisir le produit adéquat dans tous les écosystèmes cloud disponibles ;
  • flexibilité. En choisissant les prestataires les plus performants (pour l’infrastructure, la sécurité, la disponibilité de ses serveurs, etc.), vous tirez parti du meilleur de chaque écosystème cloud pour vos données et applications ;
  • coût. La liberté de choix de produit permet de choisir un produit ou service en fonction du besoin mais aussi du coût. Ainsi, vos choix se reflèteront sur la facture finale ;
  • redondance. S’appuyer sur plusieurs fournisseurs permet de garantir aux utilisateurs finaux une disponibilité quasi permanente de l’application ;
  • souveraineté. L’alliance de fournisseurs cloud de différents continents, permet de garantir aux utilisateurs finaux une souveraineté des données quelque soit leur zone géographique ;
  • open source. Aujourd’hui, l’open source permet de voir apparaître des standards de développement simplifiant l’adoption et la mise en place du multi-cloud ;
  • recrutement facilité. En ne vous focalisant plus sur les profils spécialisés dans les produits et services d’un seul fournisseur, vous mettez le savoir-être en premier plan, élargissant ainsi la recherche.

Les inconvénients :

  • La gestion si la stratégie n’est pas solide. Une infrastructure multi-cloud doit être pensée pour le long terme, avec une stratégie et des objectifs clairs. Si ce n’est pas le cas, les couches de chaque fournisseur vont s’ajouter l’une à l’autre engendrant une administration chaotique ;
  • le coûts. si l'infrastructure est mal gérée : le coût global peut augmenter de manière exponentielle.

Aujourd'hui, les avantages d’une stratégie multi-cloud sont indéniables, et répondent à de nombreux enjeux business (souveraineté, disponibilité de l’application, scalabilité responsable, recrutement des équipes, etc.). Les problèmes, lorsqu'il y en a, résident souvent dans la mise en œuvre. Il faut savoir se faire accompagner et s'équiper des bons outils pour profiter au maximum des bénéfices de cette stratégie.

Pour en savoir plus, découvrez le livre blanc “Multi-cloud, enjeux et bénéfices : pourquoi il faut y penser dès à présent”.

 livre blanc “Multi-cloud, enjeux et bénéfices : pourquoi il faut y penser dès à présent”
livre blanc “Multi-cloud, enjeux et bénéfices : pourquoi il faut y penser dès à présent”

*(selon l’étude “le cloud européen” menée par KPMG)